TOTAL SUCCES DE LA PEÑA ANDY YOUNES fêtant le taureau

LA PEÑA ANDY YOUNES FÊTE LE TAUREAU

Le dimanche 29 novembre 2015 – Ganaderia La Paluna (Saint Gilles). Article Paul Hermé Torofiesta

Total succès pour la fiesta campera de la Peña Andy Younes à La Paluna…

Quand les éléments sont favorables, avec une météo de printemps au milieu de journées bien plus fraiches, ça contribue forcément au bonheur des aficionados. Ce dimanche, ils s’étaient rendus en nombre, et la jeunesse ne manquait pas,  à la ganadería « La Paluna » de la famille Fare à l’invitation de la Peña Andy Younes dont les responsables avaient bien fait les choses avec un programme attrayant et un réel sens de la convivialité. Y compris pour les gosses qui n’avaient pas été oubliés avec la structure de Mathieu Vangelisti « Happycionado » qui a connu un fort taux de fréquentation…

En matinée, trois vaches et veaux de Pierre Aubanel ont été proposés à trois aspirants des écoles taurines, un bétail camargue pas toujours évident, mais permettant à chacun d’exposer leur niveau d’avancement. C’est le Niño, du CFT, qui a ouvert le bal en faisant preuve d’une réelle volonté de séduire et pas mal d’entrega, tirant le meilleur de son adversaire dans un style enjoué et communicatif.

Ensuite, Amadeus, du CTN, est entré en lice avec un peu plus de difficultés, mais sans jamais baisser les bras. En tenant compte du peu de pratique de ce jeune aspirant, sa prestation a été digne et son application méritoire.

Dernier à se jeter dans l’arène, le jeune Loup, de l’école d’Arles, surnommé « Miguelín », a fait réagir les présents par sa belle débauche d’énergie et une joie de toréer bien affirmée et communicative, ponctuées d’attitudes parfois théâtrales bien sympathiques chez ce débutant.

Après les agapes de la mi-journée, retour à la placita pour le plat de résistance avec d’abord une vache de Pagès-Mailhan pour les recortadores arlésiens du groupe « Arte y Passion » qui se sont distingués sur divers écarts et sauts.

Qualifié suite à l’épreuve matinale, le public a retrouvé le Niño toujours aussi déterminé, mais qui n’a pas trouver chez son adversaire de Pierre Aubanel de quoi pouvoir toréer en toute quiétude. Le jeune élément du CFT a fait toutefois admirer à nouveau sa vaillance et son entrega.

Etait alors venu le moment fort de cette journée avec la lidia d’un corpulent novillo de San Sebastian (Vangelisti) par Andy Younes. Avec Gabin sur le cheval, auteur d’un bon second puyazo, la faena d’Andy a compris plusieurs passages autoritaires et bien léchés dans un ensemble méritoire, seulement terni par la conclusion. Mais l’essentiel était bien qu’il ait pu attirer autant de fidèles en ce dimanche automnal qui a visiblement emporté l’adhésion de tous…

En guise de conclusion à cette journée, Andy puis Elisa Martinez, présidente de la Peña, ont remercié les aficionados qui soutiennent le novillero puis ont remis une attention aux lauréates du concours de dessin.

Enhorabuena à tous et à l’an que ven…

Voir Reportage photo  (Nos remerciements à M. Jean-Luc Quin pour ses photos)